La première édition des Dialogues Sécurité-Défense d’UNÉOPÔLE s’est déroulée le 9 octobre dernier au Grand Amphithéâtre du Muséum national d’Histoire naturelle. L’évènement a réuni de nombreuses personnalités du monde de la sécurité et de la défense.

 

 

Autour du thème « Le courage a-t-il un prix »

 

Benoît Briatte, Président de la MGP, a réalisé l’ouverture aux côtés de Thierry Derez, Président Directeur Général de Covéa, et de Jean-François Furet-Coste, Président d’Unéo. 

Ensuite, pendant un après-midi, des duos et trios d’experts ont échangé avec un public averti autour du thème « Le courage a-t-il un prix » : le courage s’apprend-il ou est-il inné ? A-t-on encore besoin de la bravoure et sous quelles formes ? Et quel en est le prix à payer ? Comment la collectivité peut-elle donner le goût du courage ? Comment reconnaître et récompenser le courage, notamment auprès des familles des héros ?


 

Un débat passionnant de haut niveau

 

Issus des forces de la sécurité et de la défense ou de la société civile, des femmes et des hommes de terrain, des responsables de haut niveau, des acteurs européens ont débattu de ces questions en amenant chacun leurs points de vue et contributions.

David Skuli, ancien directeur central de la Police aux frontières, a clôturé quant à lui cette première édition en s’interrogeant sur « quelle reconnaissance la collectivité doit-elle aux héros ». Il est ainsi revenu sur la tentative d’attentat au sein du Thalys et a souligné le courage démontré par les différents personnages. « Le courage, c’est placer l’intérêt général au-dessus de son intérêt personnel » a-t-il conclu.

 

 

UNÉOPÔLE est constitué d’acteurs de référence au service de tous ceux qui ont fait le choix de protéger les autres.