Nous passons à peu près un tiers de notre vie à dormir et pourtant le sommeil se trouve bien souvent malmené de nos jours. Cette belle mécanique subit l'évolution de nos modes et de nos rythmes de vie, à une époque où le principe d'immédiateté et d'accélération nous propulse toujours plus loin et plus vite.


Toutefois, le corps a ses limites et le stress chronique représente l'une des manifestations de cette pression qui s'infiltre couramment dans notre quotidien. Il agit directement sur notre sommeil avec des difficultés d'endormissement et/ou des éveils nocturnes et surtout précoces. 


De plus, le manque de sommeil est un activateur de stress : je dors mal, je suis plus facilement stressé, je supporte moins bien les contrariétés, les contraintes, mon stress augmente… et si je suis stressé, j’ai des troubles du sommeil, voire des insomnies. C'est un véritable cercle vicieux !


Il est d'ailleurs connu que le stress est l'une des premières causes d'insomnie occasionnelle, dite encore réactionnelle ou psychogène.


Mais attention, le stress n'est pas négatif en soi : c'est une réaction selon le syndrome d’adaptation. Face à une situation perçue comme menaçante toute une réaction physiologique va préparer le corps à y répondre. Certaines fonctions, comme le rythme cardiaque, vont s’accélérer, ainsi que la sécrétion de certaines hormones (adrénaline, cortisol).


Un stress répétitif ou qui perdure, peut provoquer une sorte d'emballement qui va beaucoup solliciter l’organisme : il risque alors de puiser dans ses réserves. Avec le temps, le corps s’épuise, le système immunitaire s'affaiblit et toute une cohorte de troubles peut apparaitre, renforcée par le manque de sommeil.


Dans le cadre professionnel, on parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire et les ressources dont elle dispose pour y répondre.


Quoi qu'il en soit, si les origines du stress chronique sont multifactorielles, il impacte fréquemment le sommeil donc la santé et a souvent des répercussions sur le travail avec :

 

  • - Augmentation du stress (le stress s'auto-entretient !)
  • - Démotivation
  • - Baisse de la vigilance et somnolence
  • - Risque d’erreurs, difficulté décisionnelle
  • - Absentéisme, présentéisme
  • - Accidents du travail
  • - Accidents de la route
  • - Insomnie réactionnelle

 


Il s'avère donc important d'évacuer le stress pour préserver son sommeil. Chacun sa méthode : sport, méditation, yoga, sophrologie ...

 

 

Auteur : RAMONNET Christine (Sophrologue) 

 

 

Publié le 02/10/2020