Qu’est-ce que c’est ?

 

La chiropraxie est une thérapie manuelle réglementée. La chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres.

 

Ces dysfonctionnements se traduisent notamment par des douleurs ou une limitation du mouvement.

 

La chiropraxie se fonde sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme et des relations existant entre la colonne vertébrale, le système nerveux et certains troubles de la santé. Elle prend ainsi en compte les facultés de récupération du corps humain.

 

Elle repose principalement sur les actes de manipulations et de mobilisations articulaires qui peuvent aussi être appelés "ajustements".

 

La chiropraxie est donc une réponse naturelle, non-médicamenteuse, préventive autant que curative.

 

Il s’agit d’une profession réglementée, le titre de chiropracteur est réservé aux professionnels justifiant d’un diplôme agréé par le ministère de la Santé.

 

 

Pour quoi faire ?

 

La chiropraxie soigne :

 

  • • Les cervicalgies (douleur dans le cou)
  • • Les lombalgies (douleur dans le bas du dos) 
  • • Les sciatiques (face arrière des cuisses) et cruralgies (face avant des cuisses) 
  • • Les lumbagos (blocage aigu du bas du dos) 
  • • Les torticolis (blocage aigu du cou)
  • • Les dorsalgies (douleur entre les omoplates) 
  • • Les dysfonctionnements du bassin (syndromes douloureux des sacro-iliaques) 
  • • Les névralgies intercostales
  • • Les névralgies cervico-brachiales (douleurs cervicales irradiant dans un bras) 
  • • Les douleurs en relation avec des troubles de statiques rachidiennes (scolioses, upper crossed syndrome, lower crossed syndrome...)
  • • Certaines douleurs du coccyx 
  • • Les céphalées (maux de tête) d’origine cervicale 
  • • Les douleurs projetées de la face d’origine cervicale 
  • • Les vertiges
  • • Les douleurs ou dysfonctionnements de la mâchoire ou articulation temporo-mandibulaire (SADAM)

 

 

Elle soulage également les affections des articulations : 

 

  • • Épaule ou omoplate douloureuse 
  • • Épicondylite du joueur de tennis (tennis elbow) 
  • • Épitrochléite du golfeur (golfer’s elbow) 
  • • Tendinite 
  • • Genoux douloureux 
  • • Syndrome du canal carpien (poignets) 
  • • Douleurs aux talons ou aux chevilles

 

 

Les troubles fonctionnels

 

L’amélioration de troubles fonctionnels viscéraux (effets somato-viscéraux) après prise en charge chiropratique est rapportée de manière empirique par de nombreux cliniciens et patients (par exemple une modification du transit intestinal, une sensation d’amélioration respiratoire, une modification du cycle menstruel, une amélioration des coliques infantiles, etc.). 

 

Néanmoins ces améliorations ne sont pas systématiques et ne reflètent pas l’état actuel des connaissances scientifiques.

 

 

Pour qui ?

 

La chiropraxie est indiquée pour tous, sans distinction d’âge. Cependant, certaines périodes de la vie, certains métiers ou certains sports sont plus propices à une surutilisation des articulations, muscles ou tendons comme à l’adoption de gestes et postures inadaptés. 

 

Pour cette raison, la chiropraxie est particulièrement recommandée aux actifs, aux séniors, aux femmes enceintes, aux sportifs et aux enfants.

 

 

Actifs : prévenir et soigner les troubles musculo-squelettiques (TMS)

 

Fatigue musculaire, picotements, engourdissements ou douleurs localisées, les symptômes des TMS peuvent être très variés. 

 

Lorsqu’ils apparaissent, ils ne sont ressentis que pendant l’activité exercée et disparaissent au repos. Ils ne réduisent pas la capacité de travail. Puis si les troubles s’installent, les symptômes peuvent persister après le travail et être à l’origine d’une réduction des capacités de travail.

 

Le chiropracteur agit à deux niveaux : le soin et la prévention. 

 

Les soins prodigués par le chiropracteur visent à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur. Dans une approche globale de la santé, le chiropracteur accompagne les soins qu’il dispense de conseils de nature à en accroître les bienfaits. 

 

 

Séniors : vieillir en bonne santé

 

Perte de souplesse, dégénérescence articulaire, ankylose ou impotence fonctionnelle, attitude voûtée, raideur des cervicales ou des lombaires, lumbago, sciatique, douleurs intercostales, maux de tête, tendinites, vertiges, etc. La chiropraxie peut remédier aux affections les plus répandues de la colonne vertébrale et des articulations, ainsi qu’aux conséquences de ces affections.

 

Face au vieillissement, la chiropraxie apporte des réponses préventives et curatives spécifiques. En s’appuyant sur l’historique de santé, sur l’imagerie médicale et sur une évaluation complète des fonctions locomotrices, le chiropracteur développe un plan de traitement adapté à au degré d’ostéoporose ou d’arthrose. Le traitement chiropratique vise à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur améliorant ainsi significativement la qualité de vie.

 

 

Femmes enceintes : être en forme pendant la grossesse 

 

Le traitement chiropratique agit sur la mobilité articulaire favorisant ainsi le bien-être quotidien. La chiropraxie est particulièrement indiquée durant la grossesse. Dans une période où la prise de médicaments doit être envisagée avec la plus grande prudence, elle permet de lutter efficacement et naturellement contre la douleur. Les séances de chiropraxie peuvent permettre de faciliter l’accouchement grâce à un bon fonctionnement articulaire du bassin. Après la naissance, le chiropracteur corrige les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur liés à la grossesse, prévenant ainsi les douleurs susceptibles de persister. Il examine le nouveau-né afin de détecter de possibles lésions articulaires liées aux conditions particulières de l’accouchement ou de sa position dans l'utérus pendant la grossesse.

 

 

Sportifs : optimiser vos performances

 

Auprès des sportifs, le chiropracteur agit à plusieurs niveaux :

 

  • • En restaurant la mobilité articulaire, il améliore les performances articulaires et musculaires
  •  
  • • Il prévient les blessures, en identifiant, par exemple, les problèmes de posture
  •  
  • • Il soulage les douleurs liées à la surutilisation de certaines articulations ou muscles
  •  
  • • Il traite les blessures (tendinopathies ou tendinites, contractures, etc.), douleurs vertébrales et articulaires, accompagnant souvent la pratique d’une activité physique

 

Le traitement chiropratique des sportifs permet de diminuer les temps de récupération après certaines blessures.

 

La chiropraxie tient une grande place dans l’encadrement de la santé des athlètes en particulier au niveau international dans différentes disciplines telles que, le football américain, la ligue de hockey sur glace américaine et allemande, la ligue de football anglaise, italienne, la formule 1... pour les plus connues. 

 

Tous confient leur outil de travail –leur corps– aux mains expertes d’un chiropracteur. 

 

 

Enfants : grandir en bonne santé 

 

Bébés

 

Suite aux mauvais positionnement in-utero ou suite à des accouchements parfois difficiles (mauvais positionnements, utilisation d’instruments), des dysfonctionnements peuvent être retrouvés chez le nourrisson. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, tel que le torticolis, la plagiocéphalie…  ou pouvant parfois affecter le sommeil et la digestion de l’enfant. Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et aider à corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

 

 

Enfants et adolescents

 

Apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à marcher, porter un lourd cartable, passer de longues heures assis, s’investir dans une activité sportive : le squelette en construction des enfants est continuellement sollicité, et parfois même mis à mal.

 

Plus tard, l’adolescent se sédentarise, il adopte de mauvaises postures devant la télévision, l’ordinateur ou la tablette, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales. Or à cette période son corps se transforme rapidement, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales telles que l’attitude scoliotique ou de vraies scolioses.

 

Un suivi chiropratique est recommandé durant cette période, en particulier si l’enfant présente des douleurs ou des troubles posturaux.

 

 

Pour en savoir plus sur l’histoire de la chiropraxie et la recherche scientifique concernant la chiropraxie : cliquez-ici

 

 

Auteurs : AFC - Association Française de Chiropraxie et Service Prévention et Promotion de la Santé de la MGP

 

Publié le 09/04/2021

 

Côté MGP 

La MGP a mis en place un partenariat avec l'association française de chiropraxie afin de faire découvrir aux forces de sécurité à cette pratique utile pour lutter contre les TMS.