L'essentiel

 

Différents facteurs climatiques ou météorologiques peuvent influencer la santé.

 

D’abord, le soleil via les rayons ultraviolets qu’il produit. Ceux-ci sont de trois sortes, mais deux seulement arrivent à la surface du globe et peuvent avoir des effets néfastes :

 

  • - Sur la peau, par l’accroissement des tumeurs de la peau et son vieillissement précoce
  • - Sur les yeux en favorisant des lésions et l’apparition de pathologies oculaires.

 

Il est important de se protéger de ces rayonnements dès le plus jeune âge et tout au long de sa vie.

 

La chaleur, et notamment la canicule, peut aussi avoir un effet délétère sur la santé, notamment celle des personnes les plus fragiles comme les enfants, les personnes âgées ou les malades chroniques. Ces personnes devront suivre des recommandations particulières pour se protéger de la chaleur et de la déshydratation.

 

Enfin, le froid et le froid extrême peuvent aussi influencer notre santé, même si leurs conséquences ne sont pas forcément visibles.

 

Des moyens simples permettent souvent d’éviter, ou au moins de prévenir, les conséquences du froid, notamment l’aération ou encore la limitation des efforts.

 

 

Quels sont les effets des ultraviolets sur la santé ?

 

Les ultraviolets sont des rayons émis par le soleil. Ils sont invisibles et ne chauffent pas. Ainsi, le corps n’a pas conscience d’y être exposé.

 

Il en existe de deux sortes qui arrivent jusqu’à la terre :
 

  • - Les UVB, qui font apparaître les coups de soleil
  • - Les UVA, qui pénètrent profondément dans la peau lors d'une exposition prolongée, mais dont les effets sont invisibles sur le moment

 
 
Pourquoi faut-il s’en méfier : 

 

- L’exposition au soleil peut être bénéfique, notamment parce qu’il favorise la fabrication de vitamine D. Mais les rayonnements UV présentent des nombreux risques, en particulier pour la peau et les yeux.

 

- D’après l’institut National du Cancer, environ deux tiers des tumeurs de la peau, qu’elles soient de type carcinome ou mélanome, sont dus aux rayons ultraviolets.

 

- Les rayons UV peuvent provoquer des lésions dangereuses pour ceux qui s’exposent sans se protéger les yeux, et ils peuvent aussi favoriser l’apparition de certaines pathologies oculaires comme des ophtalmies, des ulcérations de la cornée ou encore accélérer l’apparition de la DMLA ou de la cataracte.

 

 

Quand est-on exposé aux UV ? 

 

Le rayonnement solaire est le plus fort entre mai et août. Mais nous sommes exposés tout au long de l’année.

 

Les cabines de bronzage, qui vous proposent de préparer votre peau au bronzage, apportent en fait un effet superficiel.

 

Ces UV viennent s’ajouter aux UV du soleil et leurs effets néfastes, notamment cancérigènes, se cumulent.

 

 

Alors, comment se protéger ? 

 

Il existe des mesures de prévention simples qui s’appliquent à tous :

 

  • - Ne pas s’exposer aux heures où le soleil est le plus intense, entre 12 h et 16 h
  •  
  • - Porter des vêtements. Les tissus filtrent en effet les UV, à condition d’être secs. Un chapeau permettra de protéger le cou et le visage
  •  
  • - Protéger vos yeux avec des lunettes de soleil avec une norme CE
  •  
  • - Utiliser de la crème solaire. Pour qu’elle soit efficace, il faut en remettre régulièrement, environ toutes les 2 heures et après chaque baignade
  •  
  • - Attention, l'utilisation de crème solaire, en évitant les coups de soleil ne doit pas pour autant pousser à une surexposition aux rayonnements UV

 

Il conviendra d’etre encore plus vigilant avec les enfants. Par exemple, les bébés ne doivent pas être exposé au soleil. De plus, la peau et les yeux sont plus fragiles avant la puberté.

 

Enfin, certaines personnes se doivent d’être encore plus prudentes. C’est le cas si :

 

  • - Vous avez un phénotype clair, c’est-à-dire la peau claire, les cheveux blonds ou roux et les yeux clairs
  • - Vous avez plus de 50 grains de beauté, ou alors, vous avez des grains de beauté larges ou irréguliers
  • - Vous avez des antécédents familiaux de cancers de la peau

 

 

Quels sont les effets de la canicule sur la santé ?

 

On parle de canicule lorsque la température extérieure est élevée, pendant une période prolongée, sans période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme de récupérer.

 

Il existe des recommandations générales pour se préserver en cas forte chaleur comme éviter de sortir entre 11 et 12 h, ou boire régulièrement.

 

 

Quels risques sont liés aux fortes chaleurs ?

 

Pendant cette période, il faut être vigilant aux manifestations physiques liées à la chaleur qui peuvent provoquer les symptômes suivants :
 

  • - Des crampes de chaleur : crampes très intenses aux mains, aux pieds et aux mollets ou muscles tendus et durs
  •  
  • - Des insolations : mal de tête, étourdissement, fatigue, rythme cardiaque élevé (160 à 180 battements par minute au repos),  rythme respiratoire élevé
  •  
  • - Un coup de chaleur : étourdissement, nausée et vomissement, sueur abondante, pouls plus faible ou confusion

 

 

Quelles sont les personnes les plus vulnérables?

 

Les personnes plus fragiles devront suivre des recommandations particulières pour se protéger de la chaleur et de la déshydratation. Il s’agit :
 

  • - Des personnes âgées
  • - Des enfants
  • - Des personnes souffrant de maladie chronique
  • - Des personnes qui doivent suivre un traitement médicamenteux
  • - Des personnes atteintes de maladies respiratoires
  • - Des personnes atteintes d’affections cardiovasculaires

 
 
Pour connaître les recommandations pour ces personnes, mais aussi pour le grand public, rendez-vous dans notre dossier canicule. 

 

 

Comment m’informer? 

 

Un numéro de téléphone dédié fonctionne du 1er juin au 31 août, Canicule Info service (appel gratuit), et est accessible via le  0 800 06 66 66. C’est un numéro vert d’information et de communication, qui est mis en place par le Ministère de la Santé à destination du grand public.

 

 

Quels sont les effets des grands froids sur la santé ?

 

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, le froid tue plus chaque année que les périodes de canicule. Le froid, le vent et la neige peuvent avoir des effets sur la santé, même si ceux si ne sont pas forcément visibles.

 

Plusieurs risques peuvent être encourus en cas de grand froid :

 

  • - L’hypothermie, qui apparaît quand la température du corps passe en dessous de 35°C
  • - Les gelures qui peuvent entraîner des lésions graves
  • - L’aggravation de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires
  • - Enfin, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone est plus élevé

 

Les personnes les plus vulnérables sont notamment les personnes âgées, les nourrissons et jeunes enfants.

 

En période de grand froid, il est conseillé :

 

  • - De limiter les efforts physiques car le cœur bat plus vite pour lutter contre le froid
  •  
  • - D’éviter de consommer de l’alcool qui, en limitant les mécanismes de réduction de la déperdition thermique sur la peau, favorise le refroidissement de l'organisme
  •  
  • - De bien se couvrir, notamment les mains et les pieds, mais aussi le nez et la bouche pour que l’air respiré soit moins froid
  •  
  • - Bien se couvrir la tête : jusqu'à 40 % de la chaleur accumulée par le corps peut être perdue par cette partie du corps

 
 
En cas de froid extrême, il est conseillé d’éviter de sortir de chez soi et de prévoir d’avoir tout le nécessaire :

 

  • - De l’eau et des aliments qui ne nécessitent pas de cuisson en cas de coupure de courant
  •  
  • - Des médicaments, notamment en cas de traitement pour une maladie chronique
  •  
  • - De quoi chauffer mais sans surchauffer et continuer à aérer en étant très attentif à l'usage des appareils de chauffage d'appoint (type poêle à pétrole) du fait du risque d'intoxication par le monoxyde de carbone

 

 

Sources :

 

Auteur : PERRIN Philippe (Eco-infirmier) 

 

Publié le 01/04/2021

 

Côté MGP 

La MGP a choisi de consacrer une page de son magazine, à chaque numéro, à l'enjeu primordial que constitue la santé environnementale.