Mieux vaut prévenir que guérir, et le dépistage précoce des maladies cardiovasculaires permet de prévenir les accidents cardiovasculaires souvent dramatiques. Pour dépister ces maladies, nous avons recours systématiquement à des examens en cardiologie  qui font appel aux techniques d'imagerie de plus en plus sophistiquées et aux dosages biologiques via des prises de sang.

 

 

1) Quand faut-il recourir au bilan cardiologique ?  

 

Il faut savoir que trop souvent, les maladies cardiovasculaires sont découvertes tardivement alors que des lésions irréversibles se sont installées. Il ne faut pas attendre d'avoir des symptômes de type douleur dans la poitrine, essoufflement anormal, palpitations, malaise, voire syncope, pour consulter un cardiologue.

 

Un bilan cardiologique est indiqué dès 50 ans si vous êtes un homme ou dès 60 ans si vous êtes une femme, plus tôt si vous êtes un sportif (défini par la pratique intensive d'un sport au moins 9 h par semaine), si vous avez un risque cardiovasculaire élevé, et bien entendu dès que vous avez des signes d'alerte de problème cardiaque décrits précédemment.

 

 

2) Quel est le bilan cardiologique de base ?


La consultation de cardiologie comprend un examen clinique et systématiquement un électrocardiogramme (ECG) de repos. Cet examen totalement indolore enregistre les impulsions électriques émises par le cœur. Il permet de détecter des troubles du rythme cardiaque (comme les extra systoles) et d'autres anomalies telles que des traces d'un infarctus du myocarde passé inaperçu (eh oui, très souvent l'infarctus du myocarde est indolore et c'est l'ECG réalisé systématiquement qui va le découvrir !).

 

Le cardiologue de ville peut proposer une échocardiographie. Cet examen, tout aussi indolore, permet d'analyser très précisément l'anatomie du cœur : son enveloppe (le péricarde), ses parois, ses cavités, ses valves, sa fonction « pompe » (contraction, on parle de systole, relâchement on parle de diastole). Associé au Doppler qui permet l'analyse des flux, l'échocardiographie est un examen indispensable devant toute suspicion d'anomalie cardiaque.

 

Le cardiologue vous proposera un bilan sanguin à jeun qui permet d'évaluer votre risque cardiovasculaire : glycémie (à la recherche d'un diabète), cholestérol total, HDL cholestérol (le bon cholestérol), triglycérides et calcul du LDL (le mauvais cholestérol) à la recherche d'une dyslipidémie.

 

D'autres examens biologiques peuvent être demandés : en cas de suspicion de souffrance myocardique, c'est le dosage de la troponine, dosage révolutionnaire pour le diagnostic de syndrome coronaire aigu (infarctus du myocarde), en cas d'insuffisance cardiaque (le cœur à bout de souffle !) c'est le dosage du BNP, dosage révolutionnaire pour le diagnostic et la surveillance de cette maladie. 
 

Il existe d'autres examens en cardiologie plus sophistiqués. 

 

 

Auteur : GALLOIS Hervé (Dr - Médecin cardiologue)

 

Publié le 11/02/2021

 

Côté MGP 

Avec son partenaire Santéclair, la MGP donne à ses adhérents accès à de nombreux professionnels de santé proposant des prestations de qualité à tarif préférentiel.