Le handicap psychique qu’est-ce que c’est ? 


20% de la population française souffrent de troubles psychiques.


3% à 4% présentent des troubles sévères. 

 

Le handicap psychique regroupe des troubles de la vie relationnelle, de la communication, du comportement, etc, qui n’affectent généralement pas les capacités intellectuelles.

 

Ils sont liés à des maladies qui relèvent de soins psychiatriques et qui sont d’origine diverse : environnement, biologie ou psychologie. 

 

Il s’agit d’un handicap invisible. 

 

 

Quels sont ses manifestations concrètes ? 


Selon les personnes et le moment, les troubles psychiques peuvent se traduire par de l’angoisse, de la souffrance, de l’agitation, un bouleversement dans la perception de la réalité, etc.

 

Les manifestations les plus fréquentes concernent l’organisation du temps, l’anticipation des conséquences d’un acte, l’impossibilité de communiquer de façon participative, de mémoriser, de concevoir les réactions des autres associées à des difficultés quant à la participation sociale. 

 

 

Comment se comporter avec une personne en situation de handicap psychique ? 

 

 

  • - Etre à l’écoute, patient et attentif mais sans fixer la personne
  • - Ne pas bousculer la personne, ni la presser
  • - Rassurer notamment en cas d’imprévu

 

 

En cas de crise :

 

 

  • - Rester calme et posé et rassurer afin que la personne se sente en sécurité
  • - Utiliser des mots simples, des phrases courtes
  • - Essayer de focaliser l’attention de la personne sur une chose autour d’elle pour que l’angoisse passe au second plan
  • - Lui proposer de contacter des personnes qui peuvent lui venir en aide  (parents, amis)

 

 

Au travail :

 

  • - Evitez l’isolement de la personne, l’évolution brusque de l’environnement de travail, trop de sollicitations simultanées.
  • - Soyez précis dans les tâches demandées et rassurer, accompagner. 

 

 

Idées reçues et réalité :

 

  • - Les maladies psychiques sont majoritairement soignées en ambulatoire. Après quelques années de traitement, un tiers de personnes reprennent une vie normale.
  •  
  • - Les personnes souffrant de schizophrénie apparaissent parfois comme dangereuses dans les faits divers. « seuls de rares cas donnent lieu à des accès de violence au cours d’une crise, et cette agressivité est le plus souvent tournée vers le patient lui-même ». 
  •  
  • - La crise est liée à l’arrêt du traitement. 

 

 

Aménagement du poste de travail :

 

  • - La personne en situation de handicap psychique peut bénéficier d’une adaptation de son poste pouvant comporter en fonction de ses besoins, un parcours d’intégration, des horaires adaptés, un aménagement de tâches favorisant la prise de repères etc. 
  •  
  • - Les recommandations d’aménagement du poste de travail relèvent du service de santé ou médecin de prévention. 

 

 

Auteur : THEVENIN Lydie (Directrice de Filière Handicap à la Mutualité Française Bourguignonne SSAM) 

 

Publié le 12/12/2020


 

Côté MGP 

La MGP facilite le parcours de santé de ses adhérents avec de nombreux services. Avec le deuxième avis médical proposé par notre partenaire Santéclair, les patients atteints d’une maladie grave ou invalidante peuvent obtenir dans les 15 jours l'avis d'expert d'un médecin spécialiste sur le traitement qui leur a été proposé.