En complément des aménagements traditionnels, les personnes âgées peuvent utiliser des équipements numériques permettant par exemple de réduire le risque de chute, de prévenir en cas de problème ou tout simplement de faciliter le quotidien.

 

 

1/ Qu’apportent les objets connectés ?

 

Les objets connectés permettent d’alerter sur une situation anormale, limitent les gestes risques et/ou aide au suivi médical. Ils peuvent également faciliter la communication avec l’environnement familial ou amical à, distance.

 

 

La sécurité dans les déplacements

 

Téléassistance et détection des chutes

 

Les capteurs accélérométriques sont des alternatives à la téléassistance : en général moins chèrs, ils ne détectent que les chutes lourdes et produisent parfois des fausses alertes. 

 

 

Détection des déplacements inhabituels

 

Des capteurs environnementaux ou vidéos analysent les déplacements de la personne ou l’activité à l’intérieur du domicile et identifient les situations anormales pour donner si besoin l’alerte.

 

 

Chemin lumineux

 

Il s’allume avec les mouvements et s’éteint quand on se recouche, ce qui permet de prévenir les chutes lors des déplacements nocturnes.

 

 

Domotique

 

Les équipements domotiques permettent par exemple d’allumer la lumière automatiquement quand une personne entre dans une pièce ou de fermer les volets de manière programmée.

 

Des box domotiques ou enceintes connectées offrent un contrôle centralisé de toute la maison (chauffage, électricité, fermetures des portes, fenêtres, sécurité...)

 

 

Géolocalisation

 

La plupart des objets connectés (bracelet, montre, canne, pendentif, etc) permet de se géolocaliser la personne pendant ses sorties, ce qui facilite les recherches si on se perd.

 

 

Une aide pour les soins

 

Prévention des fuites urinaires

 

Un patch connecté placé sur l’abdomen de l’utilisateur qui vibre ou émet un son (au choix) lorsque la vessie est pleine. Ceci indique le moment d’aller aux toilettes et évite les fuites urinaires.

 

 

Pilulier électronique

 

Il prévient qu’il est temps de prendre un médicament (par exemple en s’allumant) et alerte les proches en cas d’oubli.

 

 

Surveillance de la santé

 

Les objets connectés (montre, canne, etc) et de nombreuses applications disponibles sur smartphone ou tablettes permettent de suivre l’activité physique réalisée, la prise de médicament, le poids, la tension artérielle, etc.

 

 

Communication avec les aidants

 

De nombreuses applications permettent de communiquer plus facilement avec ses proches ou avec les intervenants professionnels, par exemple pour échanger des nouvelles, programmer des rendez-vous, etc

 

 

2/ Comment en bénéficier ?

 

Certains objets sont des dispositifs médicaux et il est donc conseillé d’échanger avec le médecin traitant sur les équipements les plus adaptés et de les essayer avec un professionnel des aides techniques (ergothérapeute).

 

En termes de coût, en sus de l’achat des équipements, il peut être nécessaire de souscrire un abonnement auprès d’un service d’accompagnement à domicile ou d’une entreprise spécialisée.

 

En fonction du service souhaité et de la situation de la personne utilisatrice, les frais peuvent être pris en charge, pour tout ou partie, par l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA).

 

Le point d’information personnes âgées peut vous aider dans vos choix et démarches. Un annuaire  recense ces structures.

 

La mairie ou le Centre Communal d’Action Sociale peuvent également vous accompagner.

 

 

Sources :
- Site public dédié aux personnes âgées, rubriques « La Téléassistance  » et « Les différents types de matériel adapté »
- Programme « Pare à chute », fiche d’information sur les objets connectés

 

Auteur : LE DOUSSAL Gwénaële (Ergothérapeute)

 

Publié le 15/04/2021

 

Côté MGP 

Pour mettre ses adhérents à l'abri, la MGP inclut systématiquement une garantie dépendance lors de la souscription de toute garantie Lyria. Elle prévoit le versement d'une allocation mensuelle en cas de perte d'autonomie.