Définition

 

Un additif alimentaire est une substance ajoutée dans une grande partie des denrées et préparations alimentaires industrielles. Ce n’est pas quelque chose qui se consomme comme un simple aliment.

 

Ils sont utilisés dans un but technologique et peuvent être insérés à plusieurs moments : pendant la fabrication, la transformation, la préparation, le traitement, le conditionnement, le transport ou l'entreposage des denrées. On les retrouve dans la composition du produit fini.

 

Ils peuvent être naturels, c’est-à-dire obtenus à partir d’extraits végétaux ou minéraux, d’algues et de microorganismes ou de synthèse, c’est-à-dire obtenus par synthèse chimique, ils sont artificiels.

 

 

Fonctions des additifs

 

Les additifs alimentaires ont des fonctions particulières, par conséquent chacun d’eux  appartient à une ou plusieurs familles.

 

Les fonctions des additifs sont :

 

  • - De garantir la qualité sanitaire des aliments : ce sont les conservateurs et les antioxydants
  •  
  • - D’améliorer l'aspect et le goût : ce sont les colorants, les édulcorants et les exhausteurs de goût
  •  
  • - De donner une texture particulière : ce sont les épaississants et les gélifiants
  •  
  • - De garantir la stabilité du produit : ce sont les émulsifiants, les antiagglomérants et les stabilisants

 

 

Comment identifier les additifs qui se trouvent dans vos aliments ?

 

Leur présence est indiquée dans la liste des ingrédients. On peut directement trouver le nom de l’additif ou bien trouver un code (3 ou 4 chiffres) précédé du nom de la catégorie (exemple : colorant E102). Le code permet également d’identifier facilement la catégorie :

 

  • - E 100 : colorants
  • - E 200 : conservateurs
  • - E 300- E 321 : agents anti-oxydants
  • - E 322- E 495 : émulsifiants, stabilisants, gélifiants
  • - E 500 : acides
  • - E 600 : exhausteurs de goût
  • - E 900 – E 1520 : divers

 

Depuis décembre 2014, la mention « contient de l’aspartame (source de phénylalanine) » complète les codes E 951 et E 962 sur l’étiquetage des denrées contenant de l’aspartame/sel d’aspartame-acésulfame.

 

 

Réglementation

 

En Europe, l'utilisation des additifs est très réglementée selon le principe dit "de listes positives". Cela signifie que si un additif n’est pas clairement autorisé, il est interdit de l’utiliser. 

 

Un nouvel additif ne peut être utilisé qu'après plusieurs avis de différentes entités (Autorité européenne de sécurité des aliments - EFSA, Commission Européenne). Un règlement d’autorisation doit être publié dans le Journal officiel de l’Union européenne. On y retrouve notamment les modalités d’emploi (doses et denrées dans lesquelles il peut être employé).

 

A savoir qu’un additif alimentaire n'est autorisé en alimentation humaine que s'il ne fait pas courir de risque au consommateur aux doses utilisées.

 

La preuve de leur innocuité ne suffit pas, la substance doit aussi avoir un intérêt. En finalité, les additifs ne sont approuvés que si : 

 

 

  • - L'effet technologique revendiqué peut être démontré,
  • - Leur emploi n'est pas susceptible de tromper le consommateur
  •  

L’évaluation et l’autorisation des additifs alimentaires sont encadrées et harmonisées au niveau européen au sein de l’Europe par les règlements CE/1331/2008 et CE/1333/2008. 


Une réévaluation européenne systématique de l'ensemble des additifs autorisés a été entreprise par l'EFSA. Elle a commencé avec les colorants, conformément à la demande faite par la Commission Européenne et a continué avec les autres additifs alimentaires.

 

 

Risques

 

Des seuils d’additifs sont clairement établis et déterminé par la loi, ce qui permet d’exclure ou de limiter tout risque de toxicité ou d’effet cancérigène.  

 

A l’heure actuelle, c’est la consommation simultanée de plusieurs additifs qui est étudiée par l’EFSA car cela suscite parfois l’inquiétude. On parle d’effets synergiques. 

 

Certes on connait très bien les effets de chacun de ces additifs séparément, mais on connait bien moins les effets synergiques (certains emploi le terme d’effet cocktail). 

 

C’est la raison pour laquelle, le principe de précaution est préconisé et il est donc recommandé de limiter les aliments comportant des additifs.

 

 

Sources :

- ANSES. Le point sur les additifs alimentaires 
- Ministère de l'économie. Additifs alimentaires : conditions et modalités d'utilisation
- Fondation contre le cancer (Belgique). Additifs contaminants et alimentation

 

Auteur : Service Prévention et Promotion de la Santé de la MGP

 

Publié le 02/03/2021


 

Côté MGP 

Avec son partenaire Santéclair, la MGP permet à ses adhérents à une garantie santé de bénéficier d'un coaching nutrition gratuit pour réapprendre les fondamentaux de la nutrition, changer en profondeur leur comportement alimentaire et maintenir leur poids de forme.